Master 2 Management des administrations publiques

 


Présentation/Objectifs/Débouchés

Les enseignements ont lieu sur Aix-en-Provence. En double diplomation avec l’Université de Sherbrooke (Canada).

Ce Master vise à permettre à ses étudiants, qu’ils soient en formation initiale ou continue, de s’orienter vers les fonctions « ressources » des administrations publiques locale, nationale ou hospitalière. Les fonctions ressources (ou support) sont celles qui aident les services opérationnels à se concentrer sur leur cœur de métiers. Elles recouvrent : la gestion et l’analyse financière, le contrôle de gestion et l’évaluation des politiques publiques, la gestion des ressources humaines, les systèmes d’information et la commande publique notamment. Ce sont des domaines d’expertises sur lesquels les administrations ont des besoins importants et récurrents. C’est aussi par ces leviers que s’insuffle la réforme des administrations publique et que s’y pilote leur changement. Ainsi, le Master forme des managers capables de répondre aux enjeux de modernisation permanente des administrations et organisations publiques dans un contexte économique contraint et dans un environnement institutionnel complexe. Les détenteurs du diplôme seront chargés de mission (pilotage, achat, évaluation, GRH) en collectivité, service de l’Etat, association… et ce en France ou à l’étranger car ces compétences sont pour l’essentiel transportables d’un système juridique à l’autre. Une part significative des anciens étudiants du Master ont rejoints des cabinets de conseils en management au sein de leur filiale dédiée à l’accompagnement des administrations et associations.  Ce Master prépare aux métiers de l’administration publique (il ne s’agit pas d’un CPAG mais d’une formation qui traite des problématiques de fond soulevées par les organisations publiques). Sa finalité est de permettre à ses étudiants d’exercer des fonctions de conception, d’animation et d’accompagnement des organisations et politiques publiques. Ce master accueille également de nombreux étudiants et stagiaires étrangers.


Contenu des enseignements Master 2

SEMESTRE 3

UE OBLIGATOIRES : 30 ECTS

Problèmes contemporains du management public :  3 ects 
Régulation et gestion des interventions économiques publiques : 3 ects
Leadership et grands principes de gouvernance : 3 ects
Prospective, stratégie et projets territoriaux : 3 ects
Management public territorial : outils et méthodes 3 ects
Montage de dossiers nationaux et européens : 3 ects
Contrôle de gestion dans le secteur public : 3 ects
Comptabilité et budgets publics : 3 ects
Management de projet (I) : 3 ects
Anglais : 3 ects

 

SEMESTRE 4

UE OBLIGATOIRES  : 21 ECTS

Stage avec production et soutenance d’un Mémoire minimum 4 mois : 15 ects
Management de projet (II) : 3 ects
Négociations institutionnelles : 3 ects

UE OPTIONNELLES (1 UE de 9 ECTS au choix) : 9 ECTS

Systèmes de contrôle et gestion de l’information : 9 ects

Architecture et management des systèmes d'informations dans le secteur public : 3 ects

Informatique décisionelle et progiciels de gestion intégrée : 3 ects

Audit comptable et financier dans le secteur public : 3 ects

Audit organisationnel et conduite du changement dans le secteur public : 9 ects

Gestion des ressources humaines et audit organisationnel : 3 ects

Audit et qualité dans les services publics : 3 ects

Conduite du changement dans le secteur public : 3 ects
 

 


Le stage de Master 2

La réalisation d’un stage obligatoire sur chaque année de Master constitue l’une des spécificités de la formation en « management public » dans une optique de professionnalisation. Ainsi, le stage d’une durée minimale de  4 mois en Master 2 permet aux étudiants de développer une expérience professionnelle pour éclairer leurs choix d’orientations futurs ; ce qui favorise la mise en relation des enseignements dispensés avec une réalité professionnelle.

En 2ème année de Master, le Mémoire de stage fait l’objet d’une soutenance orale devant un jury.

Le processus et les procédures de stage sont communiqués oralement et par écrit à l’ensemble des étudiants concernés au début de l’année universitaire.

Les missions de stage sont validées par les responsables pédagogiques de l’année concernée qui, à l’aide de la fiche préalable de stage fournie par l’étudiant, évaluent la pertinence pédagogique du stage dans le cadre du parcours suivi par l’étudiant. Suite à cette validation, la convention de stage est établie.

Chaque étudiant se voit alors attribué un tuteur universitaire qui l’accompagne dans la réalisation de sa mission de stage, ainsi que dans la rédaction de son rapport/mémoire de stage. Cette rédaction est encadrée par un document de consignes de composition du rapport/mémoire présenté par le responsable pédagogique de la formation suivie et qui est ensuite mis à la disposition de l’étudiant. De plus, un document explicitant la procédure permettant à l’étudiant d’accéder aux contenus électronique de la base documentaire de l’Université (base de données, revues et livres électroniques) via son Environnement Numérique de Travail est également mis à la disposition de l’étudiant.